« Obligation » vaccinale ; un mauvais tempo ?

Alors, comme cela nous allons donc maintenant être OBLIGES à nous vacciner.

Ah non pardon, nous ne sommes obligés à rien, mais ceux qui ne le seront pas ne pourront aller ni au restaurant, ni au cinéma, ni en boite de nuit, ni même aller faire des courses tandis que leurs vacances sont quelque peu compromises. La belle affaire. Il est beaucoup de personnes qui, au chômage, n’ont plus les moyens d’aller au restaurant, ni au café, ni au cinéma (surtout quand ceux-ci profitent de la réouverture pour augmenter leur prix sans avoir rien fait de nouveau, pas mêmes des travaux), ni en boîte de nuit, et pour qui les vacances sont un lointain souvenir. Il est des patrons, des petits patrons, qui sont dans le même cas. J’en connais même qui depuis mars 2020 n’ont plus pris de salaire, vivent au crochet de leur épouse et vont au boulot bénévolement 6 jours par semaine. Si, si ..

Mais la France est sauvée! Car le peuple va se soulever en masse contre cette mesure! à tout le moins, c’est ce que disent les quelques activistes affublés d’un gilet de sécurité qui restent dans la frrrance prrrrofonde. Ces même qui criaient « Macron démission « et quand on leur disait « OK mais pour quoi et pour qui » ne répondaient que « tu es un fasciste moutonnier à la solde du pouvoir et donc des lobbys sionistes ». Ce sont les même qui hurlaient parce qu’il n’y avait pas de masque, puisque parce qu’ensuite l’obligation de le porter était liberticide. Ce sont les mêmes qui hurlaient parce qu’il n’y avait pas de gel, puis que c’était une atteinte à leur intégrité corporelle. Ce sont les mêmes qui hurlent contre le vaccin parce qu’il n’y a pas eu de test, mais voulaient s’injecter de la chloroquine tout de suite et maintenant, tout en disant que la Covid n’existait pas, que ce ce n’était qu’une grippette, en disant que cela existe et que c’était un virus échappait de labos sino-francais.

Tout cela n’est pas sérieux et ne mérite pas pas plus d’attention que ce que représente ces gens qui ont bien appris les codes de l’activisme des extrêmes, droite et gauche. Ceci dit, comme ils disent, Ils ne sont pas politiques, ils ne sont pas d’extrême-droite ou gauche, ils sont juste oppositionnels. A tout brulant aujourd’hui leurs égéries d’hier.

Nécessité peut faire loi, et ce qui n’était pas vrai hier peut l’être aujourd’hui; et c’est valable en tout domaine et cela ne fait pas de nos dirigeants des girouettes mais des politiques qui doivent s’adapter à la situation et son évolution. Gouverner c’est prévoir, gouverner c’est surtout décider; et il est certain que je n’aimerais pas être à leur place et que tous ces aboyeurs de place de marché ne feraient certainement pas mieux.

Là où je diffère, c’est dans la méthode. La France, malgré se que disent ces gens là, aime les hommes forts et les dirigeants qui incarnent une certaine idée de la France. Raison pour laquelle depuis le Général de Gaulle, et dans une moindre mesure le Président Mitterrand, la France se cherche. Une portion de celle-ci a cru voir dans le candidat Macron cet homme, ils ont déchanté rapidement et à raison (nous vous l’avions bien dit).

Ces grands hommes d’État que la France a eu, ont su à un moment faire fi de ce que pouvait penser une majorité, pour imposer. Sans cela n’aurait jamais été imposées la dissuasion nucléaire et l’abolition de la peine de mort par exemple.

Rappelons aussi que toutes ces personnes qui nous vouent aux gémonies sont à 99,9% vaccinées pour le DTP, le ROR; et ceux qui sont dans le médical et le paramédical également contre l’hépatite B. Et pour certains qui ont été ou qui sont dans l’obligation de prendre la petite pilule bleue magique, ils sont beaucoup moins regardant quant à son contenu. Démontrons à ceux qui nous disent qu’il n’y a pas eu de phase-test que 3 milliards de vaccins pour un taux de co-morbidité de 0,00000…% dans le monde, ça en fait le vaccin le plus testé de l’histoire.

Alors oui, cette obligation vaccinale doit être faite et elle aurait du l’être depuis longtemps, très longtemps. Napoléon 1er a obligé certaines de ces troupes à se vacciner à un moment; en 40 on obligeait la vaccination contre le tétanos, en 50 contre la tuberculose, en 1964 le Général de Gaulle imposait la vaccination contre la poliomyélite. Et si beaucoup de ces gens sont morts aujourd’hui, ce n’est pas du vaccin mais de leur (belle) mort; et beaucoup seraient peut-être morts plus tôt si dans leur enfance ils n’avaient été vaccinés.

Ce n’est donc contre la vaccination qu’il faut pester ni sur son obligation camouflée, mais contre le fait que cela n’ait pas été fait avant. Ce gouvernement et ce Président ne prennent pas les mesures en temps et en heure, mais dans la précipitation et l’urgence.

Gouverner c’est choisir, gouverner c’est décider, gouverner c’est agir en temps et en heure. Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure, sauf que là il ne s’agit pas là d’un simple train loupé, mais de la vie ou la mort du peuple, et on ne joue pas avec le peuple. Il faut donc que celui-ci dans les mois à venir sache se doter d’un Homme d’État, d’un homme de la Nation, d’un homme qui saura rencontrer la France et son peuple et les avancer. Qui sera t il ? Existe t il ?

 

Gregory BAUDOUIN
Secrétaire général adjoint – délégué aux fédérations

© Image par Gerd Altmann de Pixabay

Secrétaire général adjoint - délégué aux fédérations pour

Rentré en 1989 au sein des Troupes Aéroportés, je reste membre de la Réserve Opérationnel jusqu’à mes 50 ans. Après un passage dans les Forces de l’Ordre, je deviens artisan puis commerçant. Très investi dans le milieu associatif, je suis membre de l’ASAF, de l’UNP, amicale du 1erRTP/BOMAP. Instructeur BE en Self Défense et Close Combat, je pratique le tir sportif. Je travaille aussi pour la Mémoire en ayant fondé une association Nationale pour la Mémoire de Jean Moulin, de la Résistance et de la Déportation. Politiquement, outre mon investissement auprès de l'Appel au Peuple, je demeure proche de Jean-Pierre Chevènement depuis 1992.

Articles similaires