Vaccination ; un choix obligatoire ?

Anti-vaccins ou pro-vaccins il va falloir faire retomber la pression et arrêter les comparaisons totalement déplacées et irrespectueuses des deux côtés.

Il ne s’agit pas de savoir si le vaccin est le mal absolu ou bien si le passe-sanitaire est le remède ultime, il s’agit juste de voir, qu’une fois encore depuis le début de la crise sanitaire, le « conseil de défense » et le président de la République font tout ce qu’il ne faut pas faire et surtout qu’on ne vienne pas dire que c’est du pragmatisme. Si certains experts n’avaient pas distillé le doute chez les Français, si les différents ministres et porte-paroles n’avaient perdu les Français avec des affirmations, des contradictions, des négations, si le président lui-même n’avait tout dit et son contraire alors il aurait été possible d’amener la majorité des Françaises et des Français à se faire vacciner, à respecter les gestes sanitaires élémentaires. Là où il était possible de faire adhérer les Français il n’y a maintenant que la contrainte pour faire effet.

Une contrainte dissimulée sous un semblant de libre arbitre mais où est ce libre arbitre lorsqu’on vous dit que sans vaccin vous ne pourrez profiter des lieux culturels, vous ne pourrez plus sortir en famille, vous ne pourrez plus faire vos achats du quotidien ? Où est ce libre arbitre lorsqu’on vous apprend que les vacances, aux dates parfois imposées par l’employeur, vous ne pourrez rien faire car entre vos deux doses de vaccins il faut minimum 21 jours et qu’ensuite le passe-sanitaire n’est effectif que 14 jours après ? Où est votre libre arbitre lorsqu’on vous apprend la veille pour le lendemain que vos enfants de plus de 12 ans sont dans l’obligation d’avoir eux aussi leur passe-sanitaire ?

Les cafetiers et restaurateurs, les musées et les parcs d’attractions vont subir cette nouvelle contrainte de plein fouet avec soit le risque de perdre une grosse par de chiffre d’affaires soit le risque d’amandes et de fermetures administratives. Est-ce ainsi que ce fait la reprise ? Alors que notre pays connait une recrudescence des actes d’incivilité, pour ne pas dire plus, va-t-on exposer les commerçants à de nouveaux risques ? Va-t-on obligé les commerçants à embaucher des agents de sureté ? Va-t-on, une fois de plus, monopoliser des forces de polices et de gendarmerie pour chasser les non porteurs de passe ?

Alors qu’il aurait été plus simple d’inciter les Français à se vacciner en plus grand nombre. Alors qu’il aurait été plus simple de ne pas impliquer les 12-18 ans. Alors qu’il aurait été plus simple de ne pas bouger jusqu’en septembre les jauges des passes-sanitaires. Alors que dans le même temps il aurait fallu annoncer de vraies mesures pour la Santé. Emmanuel Macron a décidé de jouer de son autorité qui ne trompe personne car l’autorité ce n’est pas ça, non l’autorité c’est d’amener à l’adhésion sans la contrainte …

David SAFORCADA
Président de l’Appel au Peuple

Image par Alexandra_Koch de Pixabay

Président pour

Enfant du Comminges, dans les Pyrénées Centrales, j’ai cet amour pour les territoires qui au fil des siècles sont venus former notre belle France. Cette France que j’ai servi durant quelques années au sein des unités de l’Infanterie de Marine et par ce biais sur différents théâtres d’opérations et qui m’a donné ainsi une deuxième famille. Amoureux de notre Histoire mais surtout admirateur de l’œuvre de nos deux empereurs, loin de tous anachronismes, je défends leur mémoire mais aussi les valeurs qu’ils nous ont légué pour une certaine idée de la France grande, juste, respectée et généreuse. Cette Histoire, ces valeurs et cette mémoire qui doivent nous rendre fier d’être Français.

Articles similaires