Armée, Nation… un lien total !

Lorsqu’on aborde les sujets qui touchent à nos armées, on évoque facilement les manques capacitaires, les coûts des différents programmes, les engagements à l’étranger, le Livre Blanc, la LPM. Certains vont parfois évoquer l’emploi, à contre-courant, de nos soldats sur le territoire national, d’autres vont fantasmer sur une armée au bord du putsch.

Mais très peu, hors des spécialistes de la chose militaire, vont évoquer les femmes et les hommes qui servent leur pays, la véritable place de l’Armée au sein de la Nation, la place de tous les blessés, des « vétérans » ayant servi en Opex ou pas.

Très peu vont évoquer la « base arrière » que sont les familles de ceux d’actives mais aussi des vétérans et encore plus des blessés. Très peu vont évoquer ce lien Armée/Nation/Vétérans qu’il faut (re)créer afin que tous puissent bénéficier des expériences et des soutiens des uns et des autres.

Ancien militaire, avec ma modeste expérience, je peux vous assurer que l’Appel au Peuple va travailler sur tous ces sujets car ils me tiennent à cœur, ils nous tiennent à cœur.

L’Appel au Peuple lorsqu’il parlera de Défense ne parlera pas uniquement de Leclerc, de Rafale, de porte-avions ou de sous-marin. Il ne parlera pas que d’Opex ou de Sentinelle ou de je ne sais quel emploi dans nos quartiers. Non l’Appel au Peuple parlera aussi des Soldats, des blessés, de celles et ceux qui quittent l’uniforme. Il parlera de ces épouses, de ces maris, de ces mères, de ces pères, de ces compagnes et compagnons, qui forment la base arrière de nos « unités », qui pour certaines forment les rangs d’un « bataillon médical » qui mérite lui aussi de la Patrie.

 

David SAFORCADA
Président de l’Appel au Peuple

© Image par MustangJoe de Pixabay

Président pour

Enfant du Comminges, dans les Pyrénées Centrales, j’ai cet amour pour les territoires qui au fil des siècles sont venus former notre belle France. Cette France que j’ai servi durant quelques années au sein des unités de l’Infanterie de Marine et par ce biais sur différents théâtres d’opérations et qui m’a donné ainsi une deuxième famille. Amoureux de notre Histoire mais surtout admirateur de l’œuvre de nos deux empereurs, loin de tous anachronismes, je défends leur mémoire mais aussi les valeurs qu’ils nous ont légué pour une certaine idée de la France grande, juste, respectée et généreuse. Cette Histoire, ces valeurs et cette mémoire qui doivent nous rendre fier d’être Français.