Le général Gudin repose enfin aux Invalides.

Le 26 septembre dernier, L’Appel au Peuple organisait une cérémonie d’hommage, devant le mausolée que fit ériger sa veuve, comme un écrin pour préserver le cœur du général ramené sur ordre de l’Empereur. Le Prince Joachim Murat, adhérent à L’Appel au Peuple, nous fit l’honneur de sa présence et clôtura la cérémonie par un discours rappelant que l’Histoire est un puissant liant social , capable de cohésion et de rassemblement, sous une même bannière, des populations d’origines diverses.

Aujourd’hui, le cœur du général repose toujours en ce mausolée au Père Lachaise, auprès de son épouse, alors que la dépouille entrait en grande pompe aux Invalides.

Quel beau symbole que le 02 décembre, date napoléonienne et bonapartiste, pour l’entrée en ces lieux de celui qui débuta sa formation militaire à Brienne-le-château au-côté du futur Empereur et qui le côtoiera désormais pour l’éternité.

S’il convient de rappeler le minutieux travail de recherche et d’archéologie mené par Monsieur Malinowski, il est nécessaire également de souligner les longues et difficiles négociations diplomatiques entreprises par l’association Paris Napoléon 2021 dirigée par Christian Bourdeille pour le rapatriement de la dépouille du général.

Cet hommage, rendu un 02 décembre, en ce temple militaire des Invalides résonne comme un salvateur écho à toutes les critiques qu’essuyèrent les protagonistes œuvrant pour son retour sur la terre de France.

Présent à la cérémonie, le Prince Joachim Murat, digne héritier du maréchal et de Caroline Bonaparte, rempli d’émotions, tint un discours remarqué .

L’entrée des cendres du Général Gudin aux Invalides nous invite à ne pas oublier tous ceux qui sont tombés et tombent encore pour que subsiste et continue d’avancer notre société et nos valeurs.

Le général insuffle le ravivage de notre Histoire à une période où des statues sont déboulonnées, des noms de rue débaptisés, des leçons d’histoire effacées.

Le général devient le symbole de la lutte contre cette déconstruction mémorielle et historique.

Reposez en paix, général ! Votre cœur reste à votre épouse, votre vie pour l’Empereur et votre corps pour la France !

Délégué régional d'Ile-de-France pour

Jeune père de famille de 40 ans, je partage au sein de la délégation francilienne de l’Appel au Peuple ma passion pour l’Histoire, la préservation du patrimoine et la réflexion historique et politique. L’histoire n’est autre que la politique d’hier! Jamais, depuis la fin du second conflit mondial, nous n’avions eu à nous battre pour que des statues, des noms de rue, des leçons scolaires, ne soient déplacés, effacés, oubliés ! L’Appel au Peuple doit mener de dures missions pour répondre aux besoins de la France et des français. Je veux être de ces combats au côté de mes compagnons, pas pour dire que j’y étais mais parce que nous devons y être!