Ça roule lentement à Paris…

La municipalité parisienne a décidé il y a quelques jours de s’aligner sur quelques incongruités d’autre villes françaises en abaissant sa limitation de vitesse de 50 km/h à 30 km/h.

Pour certains, il y a une vertu écologique en faisant rouler les véhicules encore plus lentement que ce qu’édicte le Code de la Route ; ainsi, rouler moins vite permettrait de moins polluer.

Cependant selon le Centre d’études et d’expertise sur les risques, cette idée est totalement fausse.

Dans son étude[1] rendue publique le 17 août dernier et réalisée à la demande de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer, elle conclue qu’en roulant à 30 km/h, un véhicule thermique pollue environ 15% de plus qu’à 50 km/h :

«Pour les véhicules légers comme pour les poids-lourds, les émissions sont importantes à très faible vitesse (jusqu’à 30 km/h environ), ce qui signifie que les situations de congestion du trafic routier sont très pénalisantes du point de vue de la qualité de l’air»

La communication perverse de certaines municipalités, dont celle de Paris, prend donc le pas sur des mesures de bons sens. Les décisions prises vont à contre-courant de la lutte contre la pollution et donc contre le réchauffement climatique, alors que c’est bien le contraire qui est vanté.

Il est temps que ces élus cessent de prendre leurs administrés pour des idiots et stoppent cette incessante communication loin d’être verte. Ils ne font que mieux définir encore ce qu’est l’écoblanchiment (ce que les Anglais appellent “Greenwashing”).

Le sujet écologique est une thématique primordiale, qu’il convient à la fois de comprendre mais également de respecter.

***

[1] https://www.cerema.fr/fr/actualites/emissions-routieres-polluants-atmospheriques-courbes

[2] Le greenwashing, ou écoblanchiment, est un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation (entreprise, administration publique nationale ou territoriale, etc.) pour se donner une image trompeuse de responsabilité écologique. La plupart du temps, les dépenses consenties concernent davantage la publicité que de réelles actions en faveur de l’environnement et du développement durable.

***

Image par Dirk (Beeki®) Schumacher de Pixabay

Porte-parole & responsable de la communication pour | Site Internet

Natif des terres parfumées de Provence, je suis depuis toujours un amoureux de la France, dans son ensemble et dans sa diversité. La richesse de nos paysages et la pluralité de nos coutumes n'ont de cesse de m'émerveiller mais me rappellent néanmoins l'unité de tout un peuple autour de la Nation, une et indivisible. Poussé par les principes d'égalité, de méritocratie, de respect ou encore d'autorité, je me suis orienté vers des études juridiques. Je me considère comme patriote, attaché à l'histoire de mon pays à la fois riche, glorieuse voire parfois tempétueuse.

One thought on “Ça roule lentement à Paris…

  1. […] Ça roule lentement à Paris… […]

Comments are closed.